Date, Lieu et Horaires

Date : 7 Septembre 2011

Adresse: Salle du Conseil, Polytech'Nice Sophia Antipolis

Horaires : 09h - 17h

Présences confirmées

  • Rainbow / I3S : Stéphane Lavirotte, Gaëtan Rey, Vincent Hourdin, Oscar Carrillo
  • Suez Environnement : Jacques Boudon
  • Lyonnaise des eaux : Philippe Pouyet

Ordre du Jour

  • Le matin sera consacré aux aspects techniques logiciels sur les services développés par la Lyonnaise des Eaux:
    • Présentation de ce qui a été réalisé à ce jour
    • Point sur les problèmes rencontrés à ce jour
    • Discussions sur les problèmes et l'interfaçage entre les services et la plate-forme WComp
    • Récapitulatif des travaux restant à faire sur les services pour fin septembre
    • Etude du cas particulier du service de cartographie pour lequel nous devrions fournir un service d'encapsulation en UPnP.
  • Repas
  • L'après-midi consacrée plus aux problématiques hardware
    • Casque
    • Tablettes

Compte Rendu

Le systeme d'information de LdE a été découplé pour s'intégrer dans Google Earth par exemple, mais pas dans Google Maps. L'architecture mise en place utilise des services WMS (= WS REST).

  • Format des données internes: arcview shape, transformées en poch10 avec un SIG opensource (gvsig ou udig)
  • Format des données exposées: Un serveur geoserver contactable par http renvoie un KML en fonction de la requête.
  • Visualisation des données: dans google earth ajouter un lien réseau

http://geoserver-continuum.dyndns.org/geoserver/wms/kml?layers=hydrants

Procédure d'installation des logiciels pour la cartographie

  • Installer postgres, binary for windows
  • Une fois installé, on peut installer des plugins à partir de postgres, avec StackBuilder. Il faut installer PostGIS dans la catégorie “Spatial extentions”, avec les paramètres par défaut. “enable shp2pgsql?”: oui
  • Installer GeoServer (.org), windows installer, paramètres par défaut mais nécessite un JRE.
  • Un outil qui permet de manipuler les données, les nettoyer et les envoyer dans postGIS: gvSIG (.org) windows binary. Check for missing components et installation standard.

Ajout des données géographiques par Shape

La méthode ci-dessus importe un fichier directement dans geoserver.

  • Lancer geoserver dans le menu démarrer
    • Icon webadmin
    • username admin / pass geoserver
    • Previsualisation de la source pour faire des essais
    • Entrepôts / ajouter un entrepôt de données
      • ShapeFile, rentrer les données (nom, fichier source), publier
      • namespace: cite (peu importe, mais c'est utile de le connaitre par la suite pour accéder aux données)
      • SRC (système de référence des coordonnées), choisir 2154 RGF93 / Lambert-93.
      • Emprise native = Basées sur les données
      • Emprise géographique = Calculées sur les emprises natives
      • Onglet Publication : utilisé pour activer les couches,
  • mettre le style par défaut à point (trois catégories d'objets: ponctuels, linéaires, surfaciques, il existe des styles pour chacun).
  • attribut par défaut de la régionalisation (espèce d'indexation des objets par zone et par importance): the_geom
  • méthode par défaut de régionalisation: geometry
  • nombre d'objets par tuile: vide

Pour tester que geoserver fonctionne bien:

Pour visualiser les données avec Google Earth

(cite est le namespace choisi dans l'entrepôt)

Stockage des données grâce à PostGIS

Une autre méthode consiste à utiliser la base de données PostGIS pour gérer les données, plutôt que d'utiliser le fichier directement, ce qui permet de les modifier.

<ditaa round noedgesep right> +———–+ +———–+

postgres — HTTP —> KML files <—
+ —–> geoserver HTTP
postGIS client

+———–+ +———–+ +——–+

^
|
|

shape gvSIG <— shape </ditaa>

Voici la procédure pour inclure les données dans PostGIS:

  • postgres se lance en tache de fond, et on utilise pgadmin pour s'y connecter
    • PostGIS → geometry → tables = la table contenant nos données
    • Ouvrir pgAdmin, cliquer sur le serveur pour l'activer, et sur postgis dans base de données
    • menu plugins → importer shape file, en mettant ISO8859-1 comme encoding au lieu d'UTF8, par exemple E_TRONCO.shp (tronçons)
    • Ajouter un espace de travail continuum comme ça c'est fait
    • Publier ça dans geoserver: créer un entrepot, PostGIS au lieu de shapefile
      • database: postgis
      • login postgres / password de la db
      • expose primary keys: true
    • Les couches sont ensuite visibles, il faut les publier en reprenant les étapes de la procédure d'avant avec le ShapeFile (SRC, etc.).
    • Il faut le faire une par une, pour les suivantes, aller dans couches, et ajouter une nouvelle ressource, il demande dans quel entrepôt après.

Editeur de styles pour les vannes: aller dans styles / poi, changer NAME en “diametre” parce qu'il n'y a pas de NAME dans la description des vannes, cliquer sur valider et envoyer.

Fonctionnalité de filtrage des données

Pour filtrer les vannes affichées, on peut ajouter un featureid dans la requête à geoserver, ou avec CQL (common query language). C'est une extension de geoserver.

  • Ajouter “cql_filter=gid IN(308,309,310)” dans l'url permet de filtrer les 3 hydrants en question.

Actions à entreprendre

I3S

  • Oscar regarde comment s'interfacer avec le serveur geoserver dans googlemaps afin de récupérer le travail effectué pour le prototype
  • Intégration UPnP du client geoserver

Lyonnaise des Eaux / Suez Environnement

  • Nettoyage dans les attributs des objets dans postGIS ?
  • Comment mettre à jour les données de l'apic ? - pas très pratique, les données changent pas souvent, et il faut trouver quelqu'un qui peut nous extraire les données de l'apic.
  • Ajouter une couche avec les numéros de voierie
  • Correction des erreurs dans les données surfacique de bâtiment et piscines (dump des corrections de la BD de Philippe)
  • Finaliser les services SOAP métiers pour la fin du mois de septembre.

LudoTIC

  • Ergonomie et qualité de l'affichage des données